Facebook, Instagram et WhatsApp ont tous subi des pannes lundi à la mi-journée, selon les déclarations publiques des trois services de Facebook.

Après plus de 6 heures de panne (hors service), FacebookInstagram, WhatsApp et Messenger qui fonctionnent sur la même infrastructure partagée appartenant tous au géant Américain Facebook. Le service finalement, a commencé à revenir en ligne, bien que la couverture soit encore inégale.

En effet, les internautes Facebook ont remarqués l’affichage d’une page d’erreur et un message leur indiquant que leur navigateur ne pouvait pas se connecter. Les apps WhatsApp et Instagram ont continué à fonctionner, mais n’ont pas affiché, de nouveau contenu, y compris les messages envoyés et reçus durant la panne.

“Nous sommes conscients que certaines personnes ont des difficultés à accéder à nos applications et produits”, a déclaré Facebook sur Twitter. “Nous travaillons pour que les choses reviennent à la normale aussi vite que possible, et nous nous excusons pour tout désagrément”.

Mike Schroepfer, le directeur technique de Facebook, déclare quand à lui, que Facebook “rencontre des problèmes de réseau et que les équipes travaillent aussi vite que possible pour déboguer et restaurer.”

Un DOWN à l’échelle mondiale :

La raison de cette événement anormal de SHUT DOWN (un bug interne) n’était pas encore claire pour les experts de sécurité. La panne de Facebook a débuté exactement hier le lundi 4 octobre, peu après 17 h heure française, avec un pic à partir de 18 h et 20 h. Elle était toujours en cours à 23 h 30 avec encore plus de 2300 rapports d’erreurs rien qu’en France.

Selon des spécialistes, ce phénomène s’explique par le (PGP routing : Border Gateway Protocol ) ou l’enregistrement DNS qui indique aux systèmes comment trouver Facebook et Instagram “ont été retirés ce matin des câbles de routage mondiaux.

Effectivement, Vers 13 heures (heure de France ), ThousandEyes, la division d’analyse Internet de Cisco, a déclaré sur Twitter que ses tests indiquaient que la panne était due à une défaillance continue du DNS.

À Lire Aussi :

Sébastian Magni est un Spécialiste du SEO et Inbound Marketing chez @LCM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici