La société américaine Uber a de nouveau décidé de licencier plus 3500  salariés supplémentaires (soit un quart de ses effectifs au total) en raison de l’impact de Covid-19, et face à la chute des trajets en VTC.

Des licenciements qui semblent avoir été annoncés en visioconférence à des milliers de salariés via l’application Zoom,

Ces nouvelles suppressions de postes sont réparties dans la plupart des divisions du groupe et dans l’ensemble des régions du monde.

À lire Aussi :

la publicité et les annonces sur TikTok sont désormais opérationnels

Le classement des 10 entreprises High-Tech les plus valorisées au monde

Sébastian Magni est un Spécialiste du SEO et Inbound Marketing chez @LCM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici