On dirait que Shogo et son groupe sont dans la bibliothèque depuis longtemps maintenant, et avec Final Fantasy Étranger perdu passant facilement la barre des 200 pages, cela semble être le moment idéal pour pouvoir sortir et voir le monde plus vaste !

Eh bien, à ce sujet…

Shogo et ses amis ont été séparés, lui, Rei et Alus entrant dans le monde du livre et Sharuru et Duston à l’extérieur. Entre Byblos, les illusions, restes de sentiments laissés par d’autres avant eux, et les dimensions tordues, les dangers semblent sans fin. Bien sûr, Shogo et Rei s’inquiètent pour tout cela, mais il s’inquiète également pour Alus, qui est ailleurs.

Mais c’est la seule chose qui se résout facilement ! Non seulement Alus apparaît tout de suite avec désinvolture, mais il a trouvé la volonté de continuer à avancer – et de repousser la force de la grenouille de Byblos. Si Étranger perdu étaient un Final Fantasy jeu, il serait l’un de ces personnages que les joueurs imploreraient d’être nommés membre permanent du groupe et non temporaire. Alus a des capacités intéressantes, bien que je doive être en désaccord sur le jeu auquel il a été rappelé.

Aussi, une note latérale. Shogo commence à avoir des flashbacks (et à craindre) une attaque appelée “FlareWave”, et je ne pouvais pas la connecter avec les visuels. Mais les notes de traduction indiquent que “FlareWave” a été utilisé dans la version NES du jeu en raison de limitations de texte… mais ce jeu est Final Fantasy 3, qui n’a jamais eu de version anglaise sur NES ! C’est “Particle Beam” dans le remake DS, Dissidiaet Remastérisation de pixelsce dernier étant basé sur la version NES. Wiki Final Fantasy déclare que “FlareWave” a été utilisé dans une traduction de fan, et je n’ai trouvé aucune autre utilisation de “FlareWave” en dehors de ce patch non officiel. Cela m’a vraiment bouleversé parce que je n’arrêtais pas de connecter la partie “Flare” du nom avec le sort de feu de haut niveau du même nom, et je me disais : “Quand est-ce que Final Fantasy 3le boss final utilise des attaques de feu ??

Quoi qu’il en soit, au moment où Alus passe à l’offensive, le manga devient très occupé visuellement. Évidemment, vous avez Alus et Byblos échangeant des coups, mais le volume 7 est plein de voix mystérieuses, à la fois parlant à haute voix et dans la tête des personnages. Ces cases, aux couleurs inversées, peuvent encombrer les pages. Cela correspond au stress et à la manie ressentis par Shogo, mais en tant que lecteur, il peut parfois être difficile de voir au-delà des cris de “Frogger!” et tel pour voir ce qui se passe. Même les scènes d’action réelles sont remplies de SFX d’impact et d’attaques de suivi. Avec Kameya utilisant beaucoup d’ombrages et de screentones, ce n’est pas un livre à lire lorsque vous êtes pressé ou qu’il n’y a pas un bon éclairage disponible. Certains lecteurs peuvent trouver les pages passionnantes avec les hommages continus à Final Fantasymais j’aurais préféré un peu plus d’espace.

Le manga a quelques temps d’arrêt alors que Sharuru et Duston discutent de ce qu’il faut faire, mais leur grande scène s’accompagne de beaucoup de poésie poétique. Ainsi, même s’ils ne font que rester debout, les boîtes de dialogue sont également très intéressantes.

Final Fantasy Étranger perdu peut enfin mettre fin à cet arc (ou peut-être à l’arc dans un arc), et Alus rend le volume 7 extrêmement agréable à la fois en termes de compétences et de personnalité, mais les chapitres peuvent être un peu trop. Je pense que ces chapitres étaient probablement meilleurs lorsqu’ils étaient sérialisés, car les lecteurs avaient tout un mois pour les apprécier et les parcourir avec désinvolture. Mais dos à dos, les astuces basées sur la grenouille et la manipulation psychologique de Byblos débordent presque dans les pages, et je n’ai jamais eu l’impression de pouvoir simplement m’asseoir et profiter de la balade – ou de la fraîcheur d’Alus.

Sylvere Gelien est un Consultant en Marketing Digital & Stratégie eCommerce chez @Search Engine Spot

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires