Table Des Matières

CPM : Coût par mille :

CPM signifie “coût par mille”. Il s’agit du “coût pour 1000 impressions”. En termes simples, le CPM désigne le coût de la publication d’une annonce mille fois sur un site web et de sa visualisation par les utilisateurs. Le “mille, dans CPM” est le mot latin pour “milliers”.

Le coût total payé dans un contrat CPM est calculé en multipliant le nombre total d’impressions par le taux CPM, puis en le divisant par 1000.

Formule du CPM :

CPM = (Dépenses totales de la campagne / Nombre d’impressions) * 1 000

Par exemple, si un éditeur de site Web facture 4,00 $ au CPM, cela signifie que l’annonceur doit payer 4,00 $ pour chaque 1 000 impressions de ses publicités au CPM.

Pour en savoir plus sur ce réseau publicitaire, consultez notre guide ultime sur le CPM.

👉🏼 Lecture complémentaire : Le Top 22 Meilleurs Outils en Marketing Digital Indispensables en 2022

CPC : Coût par clic :

CPC est l’abréviation de Cost Per Click (coût par clic). Il s’agit d’une méthode utilisée par les sites Web pour déterminer le nombre moyen de fois où un annonceur a cliqué sur l’annonce correspondante. Le CPC est également une mesure largement utilisée par les annonceurs dans Google Adwords pour gérer les budgets et les performances de leurs campagnes.

Formule du CPC :

CPC = Coût total / Nombre de clics

Disons que vos annonces au CPC reçoivent 2 clics, l’un coûtant 0,40 $ et l’autre 0,20 $, ce qui donne un total de 0,60 $.

Vous divisez vos 0,60 $ par 2 (votre nombre total de clics) pour obtenir un CPC moyen de 0,30 $.

CPA : Coût par acquisition :

Le CPA est également un modèle de tarification comme le CPM et le CPC ; toutefois, dans cette méthode, les annonceurs ne paient que lorsque l’utilisateur effectue la transaction souhaitée, comme un achat, un téléchargement ou un essai gratuit. Par conséquent, l’annonceur ne paie que lorsqu’une acquisition est réalisée, ce qui signifie coût par acquisition.

Formule du CPA :

CPA = Coût pour l’annonceur / Nombre de conversions

Cependant, cela signifie que l’éditeur prend tous les risques liés à la diffusion de l’annonce, car vous serez payé sur la base des conversions réalisées et non sur la base des clics ou des impressions. Ce modèle est souvent appelé “publicité d’affiliation” et était largement utilisé au milieu des années 2000.

Le CPA est-il meilleur que le CPC ?

Plutôt que de se concentrer sur le clic, il devient plus important de savoir si l’utilisateur convertit après avoir cliqué sur une annonce. Alors que les campagnes CPA et CPC entrent en jeu pour les campagnes PPC, un annonceur choisira généralement l’une plutôt que l’autre en fonction de ses besoins.

Si les annonceurs ont un excellent taux de clics et un historique de conversion cohérent, ils devraient probablement opter pour le CPA (qui paie plus par clic mais peut rapporter plus). En revanche, si un annonceur n’a pas établi un flux régulier de conversions, s’il doit encore optimiser son score de profil PPC de qualité ou s’il dispose d’un budget quotidien strict, il optera pour le CPC.

👉🏼 Lecture complémentaire : Le Top 4 des meilleurs outils de gestion des médias sociaux pour les entreprises de toutes tailles

CTR : taux de clics

Alors que les CPC, CPA et CPM indiquent tous le coût de la publicité en ligne, le CTR en mesure l’efficacité. Le CTR, ou taux de clics, mesure le succès des publicités en ligne en accumulant le pourcentage de personnes qui cliquent effectivement sur la publicité pour arriver sur le site Web hyperlié.

Le CTR est calculé en divisant le nombre d’utilisateurs qui ont cliqué sur l’annonce par le nombre de fois où l’annonce a été diffusée.

Formule du CTR :

CTR = Total des clics mesurés / Total des impressions publicitaires mesurées x 100

Par exemple, si une publicité a été cliquée 200 fois après avoir été diffusée 50 000 fois, en multipliant ce résultat par 100, vous obtenez un taux de clics de 0,4 %.

👉🏼 Lecture complémentaire : Le Top 4 des meilleurs outils de gestion des médias sociaux pour les entreprises de toutes tailles

CPI : Coût par installation :

CPI est l’abréviation de Cost Per Install (coût par installation). Les campagnes CPI sont spécifiques aux applications mobiles. Dans le cadre de cette campagne, les éditeurs du marché publicitaire placent des annonces numériques sur toute une série de supports afin d’obtenir l’installation d’un nombre maximal d’applications annoncées. L’annonceur est facturé au taux fixe ou à l’enchère uniquement lorsque l’application est installée.

Formule du CPI :

CPI = Dépenses publicitaires totales / Nombre d’installations

Par exemple, une publicité de 10 000 $ produit 6 500 installations pour un CPI de 1,54 $.

CPL : Coût par lead

CPL fait référence au coût par lead. Ces coûts sont associés à toutes les campagnes publicitaires qui sont menées pour obtenir des pistes et convertir les utilisateurs.

Pour calculer le CPL, les annonceurs peuvent simplement diviser leur coût publicitaire total pour une campagne ou un groupe d’annonces donné par le nombre de leads générés par cette campagne ou ce groupe d’annonces.

Formule CPL :

CPL= Total des dépenses publicitaires / Total des nouveaux prospects

Par exemple, disons que vous avez dépensé 500 $ pour une campagne publicitaire et obtenu 20 prospects. Avec ces chiffres, votre CPL est de 25 $. Vous dépensez 25 $ pour chaque lead que vous avez converti.

CPV : Coût par vue :

CPV est l’abréviation de Cost per view (coût par vue). Il s’agit d’un modèle de tarification dans lequel les publicités vidéo sont facturées en fonction du nombre de vues ou d’interactions que reçoit une publicité. Une vue est comptabilisée lorsqu’un spectateur regarde 30 secondes de la publicité vidéo annoncée ou s’engage avec la publicité, selon ce qui se produit en premier.

Les interactions vidéo impliquent des clics sur les superpositions d’appels à l’action (CTA), les bannières ou les cartes. Les annonceurs peuvent même définir des enchères CPV pour indiquer à Google le montant maximum qu’ils sont prêts à payer pour chaque visionnage.

👉🏼 Lecture complémentaire : Placeit : créez des logos, des vidéos et des designs en quelques secondes

Formule CPV :

CPV = Coût total de la publicité / Nombre total de vues

Par exemple, si le coût total de la publicité est de 3 000 $ et que le nombre total de vues est de 10 000, le CPV est de 3 000/10 000 = 0,03.

Avec la publicité CPV, les commerçants en ligne peuvent se connecter à leur public pertinent, ce qui rend cette méthode publicitaire intéressante pour les marques qui cherchent à développer leur notoriété par le biais de vidéos.

CTR vs CPA

Le CTR est le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions, et est exprimé en pourcentage alors que le CPA est le montant qu’un annonceur a payé pour atteindre son objectif tel que la notoriété de la marque, les leads, les ventes, les téléchargements, etc.

Parmi les métriques publicitaires, il est intéressant de considérer une alternative au CTR comme le CPA. Au lieu de se concentrer sur les clics pour mesurer le succès, l’accent est mis sur le nombre de nouveaux prospects ou clients (c’est-à-dire les conversions réelles).

Pour analyser l’impact des dépenses publicitaires sur vos résultats, le CPA peut être une mesure plus utile que le CTR pour surveiller les performances de la campagne.

Lorsque les annonceurs comparent le CPA de leurs campagnes, ils cherchent à accroître la notoriété de la marque, les prospects et les ventes.

CPC vs CTR :

Le CTR est le nombre de fois qu’une publicité est cliquée par rapport au nombre total de visiteurs qui consultent la publicité, alors que le CPC fait uniquement référence au prix réel payé pour chaque clic.

Le CPC aide les annonceurs à analyser le retour sur investissement (ROI), à comprendre s’ils paient trop ou trop peu pour l’action prévue et à savoir combien ils doivent payer pour les clics d’une campagne particulière. Il est essentiel de considérer également le CPC en prenant en compte à la fois le coût et la valeur de la publicité.

Le CTR donne un aperçu détaillé et une connaissance approfondie de l’efficacité de la campagne publicitaire. Il aide à

  • Evaluer le texte de l’appel à l’action.
  • Analyser la conversion potentielle.
  • Déterminer le succès par rapport à la concurrence et entre les campagnes.
  • améliorer le score de qualité, ce qui, en fin de compte, augmente le CPC et le ROI.


Vous pouvez considérer la relation inverse entre le CPC et le CTR de la manière suivante : une campagne publicitaire réussie vise un CTR élevé et un CPC faible. Pourquoi ? Pour obtenir plus de conversions tout en économisant de l’argent.

👉🏼 Lecture complémentaire : Placeit : créez des logos, des vidéos et des designs en quelques secondes

CPM vs CPC :

Le modèle CPM est totalement différent du modèle CPC. Les enchères en CPC sont concentrées et facturées sur le nombre d’impressions que votre publicité reçoit plutôt que sur le nombre de clics. De l’autre côté, les enchères au CPM sont facturées pour mille impressions reçues par votre annonce.

Le CPC est essentiellement utilisé pour générer des conversions, qu’il s’agisse de la génération de prospects ou de sites Web, tandis que le CPM est utilisé pour favoriser l’engagement et la notoriété de la marque.

Les enchères au CPC sont principalement utilisées pour les campagnes du réseau de recherche, tandis que les enchères au CPM sont surtout utilisées pour les campagnes du réseau d’affichage.

Les deux stratégies d’enchères sont donc totalement différentes, mais elles ont toutes deux leurs propres avantages et inconvénients. Les annonceurs peuvent les utiliser pour différents objectifs de campagne, tels que la notoriété de la marque ou l’augmentation du trafic.

👉🏼 Lecture complémentaire : Le Top 22 Meilleurs Outils en Marketing Digital Indispensables en 2022

CPC vs CPA :

Le CPA est directement lié au succès de votre campagne. Une fois que votre campagne a commencé à fonctionner et que vous disposez de suffisamment de données pour calculer votre CPA, la meilleure pratique consiste à le comparer aux estimations de la valeur à vie de votre client et à vous assurer que vos campagnes publicitaires génèrent efficacement des bénéfices pour l’entreprise.

Si votre CPA est trop élevé, votre campagne perdra de l’argent même si vous générez beaucoup de conversions.

D’un autre côté, les clics sont des interactions avec les utilisateurs qui peuvent se transformer en conversions. Par conséquent, le suivi de votre CPC peut vous aider à évaluer si vous générez suffisamment de trafic publicitaire à un coût suffisamment bas pour assurer la rentabilité de votre campagne de publicité PPC.

Dans l’ensemble, le CPA quantifie le coût des conversions d’objectifs dans une campagne PPC, tandis que le CPC quantifie le coût moyen des clics publicitaires.

Conclusion :

Donc, pour récapituler…

Le CPM ou Coût Par Mille mesure le coût encouru par l’annonceur pour chaque 1 000 impressions publicitaires.

Le CPC ou coût par clic mesure le coût moyen encouru par l’annonceur chaque fois qu’un utilisateur clique sur une publicité.

Le CPA ou coût par acquisition est le coût à chaque fois qu’une conversion se produit pour l’annonceur.

CPI ou Coût par Installation est le coût encouru par l’annonceur à chaque fois qu’une application annoncée est installée.

CPL ou Cost Per Lead mesure le coût encouru par l’annonceur pour obtenir un lead.

CPV ou Cost Per View mesure le coût encouru par l’annonceur à chaque fois qu’une vidéo est visionnée pendant au moins 30 secondes ou lorsque l’utilisateur y participe.

Enfin, le CTR ou taux de clics mesure l’efficacité des clics qui mènent effectivement au site Web de la publicité.

👉🏼 Lecture complémentaire : Placeit : créez des logos, des vidéos et des designs en quelques secondes

À Lire Aussi :

Sébastian Magni est un Spécialiste du SEO et Inbound Marketing chez @LCM

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires